back to home Eidgenössische
Koordinationskommission
für Arbeitssicherheit EKAS
back to home
DE FR IT
Letzte Änderung: 20.10.2020
DE FR IT

Conception de l'éclairage

Art. 35 OPA

Lʼéclairage doit être adapté ou pouvoir être adapté en fonction de lʼutilisation prévue du local et du type de travail.

Un bon éclairage est fonction de plusieurs facteurs dʼinfluence (paramètres):

  • éclairement (en savoir plus) décrit lʼintensité lumineuse dans un local. Il est mesuré en Lux (lx). Il faut adapter cette intensité en fonction de lʼactivité spécifique.
  • éblouissement (en savoir plus) peut se manifester soit par un éblouissement direct (par exemple par un projecteur), soit par un éblouissement réflexif dû à lʼéblouissement par des contrastes différenciés résultant de densités lumineuses différentes (luminosité) dʼobjets se trouvant dans le champ de vision (par exemple une pièce à usiner se trouvant sur une table de travail dʼun blanc lumineux). Tout type dʼéblouissement dérange, fatigue et peut altérer la sécurité. Il faut par conséquent absolument éviter lʼéblouissement (voir complément).
  • Les parts de lumière directe et indirecte dʼun luminaire déterminent la diffusion de la lumière (éclairage uniforme) et la projection dʼombres. Elles permettent dʼavoir une vue contrastée dʼobjets ou de structures tridimensionnels (p. ex. tâches de contrôle, reconnaissance de visages). Cependant, la projection dʼombres peut également assombrir certains emplacements de sorte quʼils deviennent imperceptibles et donc dangereux (voir complément).
  • La couleur de la lumière (en savoir plus) agit sur les sentiments dʼune personne. Suivant la couleur de la source lumineuse, la lumière est perçue comme «chaude» ou «froide». Le type de lampe influe sur le rendu des couleurs des objets (voir complément).
  • Le clignotement ou le scintillement de sources lumineuses sont très dérangeants et sources de fatigue. De plus, ils réduisent la capacité de concentration. Ils peuvent entraîner des perceptions erronées (par exemple: une fraiseuse en marche semble être au repos = effet stroboscopique). Il faut par conséquent absolument éviter de tels effets. Le scintillement dʼanciens tubes fluorescents peut être corrigé au moyen dʼun appareil électronique intercalé (voir complément).
  • De fortes variations des conditions de luminosité (p. ex. pénétration de la lumière du jour dans une halle sombre) peuvent entraîner une sollicitation excessive de la capacité dʼadaptation visuelle et des problèmes de vue temporaires. Elles peuvent donc être dangereuses. A lʼinverse, les assombrissements doivent être atténués en règlant la lumière artificiel en conséquence (voir complément).
Complément: Critères, exigences à la lumière et à l'éclairage
Zurück zum Anfang